L’élève ne peut pas se présenter à l’école et doit consulter un médecin s’il présente un ou plusieurs symptômes suivants :

– de la fièvre (au moins 37,5°), sauf si la cause est connue (comme après un vaccin, par exemple) ;
– de la toux et/ou des difficultés respiratoires ;
– un rhume et d’autres symptômes comme des douleurs musculaires, une fatigue inhabituelle, un mal de gorge, un mal de tête, une perte d’appétit ;
– une anomalie de l’odorat et/ou du goût.

L’enfant pourra retourner à l’école en fonction de l’évaluation
faite par son médecin traitant.

S’il y a une suspicion de contamination (symptômes ou exposition à un haut risque de contamination au sein de la famille ou des groupes fréquentés par l’enfant) :

L’élève en maternelle :
• Il est isolé à la maison ;
• Contact est pris par ses parents avec son médecin traitant ;
En maternelle, le test est réalisé exceptionnellement et n’est recommandé que dans
certains cas ;
• Le médecin évalue la nécessité ou non d’effectuer un test.
• Si le test n’est pas indiqué ou si le résultat est négatif : l’enfant est gardé à la
maison jusqu’à l’amélioration de son état de santé. Il n’y a pas de quarantaine.
• Si un test est effectué et qu’il est positif, il reste en isolement et peut revenir à
l’école 7 jours après l’apparition des symptômes et s’il n’a pas de fièvre les 3
derniers jours et qu’il y a amélioration significative des symptômes.

L’enfant en primaire :
• Il est isolé à la maison ;
• Contact est pris par ses parents avec son médecin traitant.
Un test est effectué (en attendant le résultat du test, l’élève reste à la maison) :
• Si le test est négatif, il peut revenir à l’école, à l’accueil extra-scolaire sur base
de l’évolution de son état de santé, déterminé par son médecin. Il n’y a pas de
quarantaine.
• Si le test est positif, il reste en isolement et peut revenir à l’école 7 jours après
l’apparition des symptômes, s’il n’a pas de fièvre les 3 derniers jours et qu’il y a
amélioration significative des symptômes.